Pilotes












Voler





















        

 

      



Compétition PAP
Saison 2018
Les pilotes du PAP

Clic sur leur photo pour voir leurs résultats
  
 
Stéphane         Julien       Christophe         Loïc          Titine  

 
             Philippe          Gilles             Yannick        Bruno           Johan


Johan              Victor (Espoir...)

C'est parti !...

Coupe du Monde au Brésil...
Le podium

Steph à la seconde place !
Son  très interessant compte rendu :

PWC Baixo Guandu 2018 - rideau

Tout juste de retour du pays du "vôo livre" je n'ai pas encore vraiment atterri...

Cinq manches courues dans des conditions variées, allant du ciel de rêve avec thermiques à +5, au voile d'altitude à enrouler en mode survie.

Le terrain de jeu, avec ses paysages exceptionnels, propose des variations entre montagne et plaine qui offrent une grande liberté dans l'élaboration des manches. Notre comité de pilotes, 'Pépé' Malecki, Michael Sigel et le DE Marcelo nous ont vraiment régalé.

Flavio y jouait sa première World Cup, il a pu y mettre à l'épreuve son talent et sa fougue. Bien sûr avec des hauts et des bas, mais il nous prouve qu'il a sa place parmi les meilleurs pilotes. Encore beaucoup à expérimenter, à découvrir, à apprendre - quelle chance!

Pour ma part c'est mon second séjour à Baixo, après une première participation en 2015, c’était alors aussi, ma première World Cup.

J'y arrive sans pression, sans réel objectif de résultat, pour le plaisir de me confronter à ces pilotes, pour le plaisir du jeu. Ceux qui me connaissent bien le savent : subterfuge psychologique, bien utile pour ne pas se mettre la pression.

Sans refaire tout le match, et rapidement : une première manche en demie teinte. Une seconde où la patience, l'expérience, l'initiative et un poil de chance me permettent de gagner. Une troisième manche où j'assure, sans prendre de risques. C'est à ce moment que le masque tombe : je ne peux plus me mentir, je ne suis pas juste venu pour le 'fun', je suis là pour la gagne. Et en assurant cette 3ème manche, je ne fais clairement pas le bon choix.

La manche 4 :

<<< version longue, pour les accros à la compète >>>

Conditions de vol idéales, parcours de 90km. Je lance une première initiative avant la B1 que je tape en premier, seul et... hors cycle. Le cum se désagrège, mais je limite la casse en trouvant un petit noyau. Le groupe de tête tâtonne, je reviens. Ca repart.

Après B2, demi tour vers Baixo et deuxième coup de mou sur le plateau qui nous barre l'accès à la plaine et au Rio Doce. Le groupe de tête se densifie. On se lance dans la vallée qui descend du plateau, et qui s'ouvre vers la plaine. Emmené par Pépé et Klaudia, le régime de vol est clair : à fond. A ce moment, chaque choix de ligne, chaque positionnement dans le thermique, chaque action sur les commandes est décisif et nous positionne dans la hiérarchie du groupe. Trois ou quatre tours max dans chaque thermique, ça rebondit, seul les Vz intéressantes sont exploitées. Pas le droit à l'erreur, ce n'est pas le moment de faire le tour de trop dans un thermique qui s'épuise.

La vidéo de Phil, au moment où on s'apprête à traverser le rio, B3 en vue

On arrive sur B3, le dénouement est imminent. Le groupe se décale légèrement sur la gauche, vers un cum proche, moins éloigné en tout cas que la zone de convergence marquée que j'observe depuis notre traversée du Rio. Mon choix est fait. La distance latérale qui me sépare du reste du groupe s'étire doucement, chacun suivant sa propre route. Seule deux ou trois voiles adoptent le même choix que moi. Mais le doute se dissipe trop vite, et le gros de la troupe se rend compte de son erreur en corrigeant le tir pour rejoindre notre option. Petite hésitation, grosse conséquence. Alors que j'évoluais dans le milieu du groupe, me voici aux avants postes à finesse 12 du goal, face à une zone qui sans aucun doute monte des briques, et qui suit notre trajectoire optimisée. Choisir le meilleur placement, rendre du barreau dans les zones les plus actives, hors de question de faire le moindre tour supplémentaire, observer la balise, le point optimisé, le goal... c’est tendu, mais ça rentre. Certains y laissent des plumes, mais c'est le jeu de la gagne.

J'atterri 2nd au général à l'issu de cette manche intense, 5 points devant le troisième et 6 points devant le 4ème, autant dire rien. Küffer est 70 points devant, autant dire inaccessible.

La dernière manche :

<<< version longue, pour les accros à la compète >>>

D'abord un aller retour le long des falaises, dans un style alpin que j'apprécie peu, où certains disent "Enfin!" en poussant à fond le long du caillou. Retour dans la zone du déco, je choisi l'option plaine, et cette fois un bon groupe me suit. Bizarre, d'habitude tout le monde se fout de mes choix... ok, je viens de voir une voile un peu plus bas qui transite également par la plaine : Félix. Tout s'explique.

Bref, je ne sais pas trop comment vous dire, mais il me pousse des ailes semble-t-il. Je suis devant, toujours plus haut, l'écart se creuse et je fini par être perché à l'avant de mon groupe. Tactiquement ce n'était pas vraiment prévu. Les conditions sont correctes, mais ça se voile vite, et devant ce n'est pas très engageant. C'est là qu'il faut faire un choix : tu attends ton groupe et tu assures ta place au général, ou tu prends les 100 points qui te manquent pour battre Küffer. Je pars seul devant.

Tempo à B2, où je croise Marco qui vole seul et qui, je le comprends, est largement devant moi. Il n'est pas une menace pour moi au général, tout comme Pépé qui me rejoint. Nous entamons le retour à deux. Malheureusement je néglige un thermique pas si poussif que ça, et pars en transition seul, sans faire le plein, avant la dernière balise. C'est là que ça se gâte pour moi. Je ratasse, arrive dans les basses couches et fini par enrouler du 0,1 qui m'éloigne de cette dernière balise, alors que je vois mes deux compagnons d'échappée s'envoler vers le goal.

Je claque péniblement cette B3, mais ma finesse au goal est bien trop faible, il me faut monter, au risque de tout perdre. Le groupe de poursuivants est là, perché dans la zone où j'ai vainement consommé toute mon altitude il y a un quart d'heure. Je fini par sortir laborieusement de mon trou, et boucle en me faisaient chapeauter par une vingtaine de pilotes, dont un certain Michael Küffer...

Elle était là cette victoire, je l'ai senti tellement fort, je la voyais se concrétiser. Trop sans doute. Coup de massue. J'ai tout foiré? Au final non, les leading points (que l'on gagne lorsqu'on est devant, comme ces étoiles que l'on ramasse dans les jeux vidéo) me permettent de remonter à la 3ème place de cette ultime manche, alors que je ne suis que 24ème au temps.

Verdict des calculs savants de la PWC : 2ème au général!

Caïpi, félicitations, podium. Dans quelques jours il ne restera plus que le plaisir de cette superbe place, dans une compétition relevée, entouré de grands champions sur ce podium tant convoité. Mais ce soir je me dit : "un tour de plus, quelques tours de plus..."

_______________________________________

Merci au CREG et au soutien de la Ligue Grand Est, qui ont été déterminant dans ma progression ces dernières années.

Merci au soutien indéfectible et indispensable de mon club Pointe Ardenne Parapente qui m'a tant apporté. Et, non, ce ne sont pas des adieux ;-)





Le terrain de jeu




La lutte est intense...
Stéphane gagne la manche 2 et passe 3e au général, après la manche 3...

PWC Baixo Guandu Task 2
Commentaire de Tim Rochas

Whaaa ! Quelle manche ! 😱
Après 2 jours de galère à cause de la pluie et du vent, nous voilà de retour dans les airs avec 70km au compteur, seulement 2 balises puis un goal 😎
Après le start, direction B1 travers vent, au début ça marche bien, la masse d'air est assez porteuse mais l'ombre arrive vite vers nous .. on traverse le Rio Doce puis là tout a commencé à se compliquer, ça ne monte pas franchement, la pluie arrive, on tire le frein à main et on essai de remonter ! 😐🤔🌦️
Quelques pilotes réussissent tout de même à faire un plaf et filent claquer la B1. Ils ont donc une belle petite avance 😬
Au bout d'un moment on fini par ressortir de notre trou, on claque B1 puis direction la suite ! Devant c'est tout à l'ombre, les pilotes du groupe de tête posent en masse. 
Le soleil commence à revenir puis, mon groupe ressort gentiment !
Un premier plein, puis un second ! On va peut être aller au bout de cette manche finalement ! 🤔😋
On claque B2 puis de nouveau une belle VZ nous remonte au plaf, on commence à voir la fin du parcours ! On traverse le Rio pour la troisième et dernière fois, je suis un peu plus à droite que le groupe, on croise notre dernier thermique, je me retrouve le plus haut on part en mode best glide pour finir ! 
Un peu timide sur la fin, je n'ose pas partir et je franchirai l'ESS 5e à 4 secondes du 2e ! 💪💪
Stephane Poulain, parti un peu plus tôt sur le trait, nous colle les 5 petites minutes qui vont bien !
Une belle manche, bien compliquée mais on se sera bien battu ! 😎
On va essayer de continuer sur cette lancée pour la suite



Le classement
Des images


Stéphane vainqueur de la 2e manche
et second au général à l'issue de la compète...
http://pwca.org/


Le coin était vraiment incroyable.
C'était en bordure de notre manche, on ne s y est pas engagé dommage.
On le devine sur la photo, mais cette zone est immense !

Tous les "winners"


Notre "Poulain"



Jura le 21/04/2018

Second à la seule manche du samedi

Johan VDB du PAP
son CR :

Belle sortie à la compète Sport du Mont-Poupet, avec le club Pointe-Ardennes Parapente 🤩

Seule la manche du samedi sera possible sur le weekend.
Les conditions s'annoncent difficiles pour sortir du site, avec des plafonds plus bas et moins d'instabilité que sur le reste du parcours.
Nous décidons de ne pas nous presser et décollons vers 14:30.
C'est parti pour 3/4 d'heure de bataille à moins de 1000m (déco à 790m...), dans un grappe de plus en plus compacte, avant d'enfin percer la couche d'inversion et faire un premier plaf à 1500m...
Nous quittons le site vers notre première balise, à Andelot.
A mi-chemin vers B1 le bocal de Blégny m'offre un deuxième plafond plus généreux, à 1750m.
Je valide B1 en terminant un troisième plein identique.
A mi-chemin vers le goal, je termine un dernier plein à 2200m.
Malheureusement je dois changer de cap: un gros congestus dégénère et me barre la route, me forçant à poser après un peu moins de 38km.

France 3 nous gratifie d'un joli reportage:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/…/jura-quarante-par…

Merci à l’école Poupet Vol Libre pour l'ambiance et l'organisation au top!

Le classement


 Vosges 7/04/2018
Première manche de la saison


Philippe Bécriau sera le cador du jour...

Commentaire de bruno
Excellent week-end dans les Vosges pour les PAPeux. Du soleil, une belle ambiance, une super équipe, une belle manche, de bons résultats mais aussi l'occasion pour chacun de faire concrètement le point sur nos appareils de navigation...et pour ça, on pouvait compter sur Steph sans modération. Une mention également pour la belle performance de Philippe Bécriau qui finit dans le Top 5 du général.

Préparation saison 2018 
Pour voir leur agenda contacter Stéphane




En pleine préparation pour la saison 2018